Fibromyalgie, nom de code M79-7

Etat douloureux musculo-squelettique spontanĂ© diffus bilatĂ©ral Ă©voluant depuis plus de 3 mois, associĂ© Ă  la prĂ©sence d’un minimum de 11 points tendino- musculaires sur les 18 rĂ©pertoriĂ©s.

La fibromyalgie est une maladie chronique, dĂ©crite comme un Ă©tat douloureux chronique diffus (douleurs musculaires, articulaires, neuropathiques), avec des signes associĂ©s (syndrome de fatigue chronique, troubles du sommeil, anxiĂ©tĂ©, troubles digestifs, troubles cognitifs, syndrome des jambes sans repos, syndrome de la vessie irritable, syndrome du colon irritable, migraines, terrain inflammatoire, baisse de l’immunitĂ©, dĂ©rĂšglements mĂ©taboliques multiples, 
), liĂ©s Ă  une hyper-sensibilisation du systĂšme nerveux central.

En 1992, les critĂšres de l’American CollĂšge of Rheumatology, ACR, amĂšnent Ă  la reconnaissance par l’Organisation Mondiale de la SantĂ©, OMS, de la fibromyalgie, dans la 10Ăšme rĂ©vision de la Classification Internationale des Maladies, CIM ; puis en 2006, au classement de la maladie, au chapitre du groupe des maladies non articulaires rhumatismales de cause inconnue, sous le code M79-7.

La dĂ©finition officielle de l’OMS est :

Etat douloureux musculo-squelettique spontanĂ© diffus bilatĂ©ral Ă©voluant depuis plus de 3 mois, associĂ© Ă  la prĂ©sence d’un minimum de 11 points tendino- musculaires sur les 18 rĂ©pertoriĂ©s.

OMS 2006

Depuis 2006, oui c’est tout rĂ©cent.

En dĂ©cembre 2017 (MAJ mai 2018), la CPAM a crĂ©Ă© une fiche , ce qui en soit est dĂ©jĂ  un premier pas de reconnaissance de la maladie par l’institution de santĂ© française.

En voilĂ  la copie :

La douleur chronique est le symptĂŽme principal de la fibromyalgie. Les autres symptĂŽmes (fatigue, perturbation du sommeil, etc.) diffĂšrent d’un patient Ă  l’autre et Ă©voluent au fil du temps. Le diagnostic repose sur une Ă©valuation et un examen clinique.

LA DOULEUR CHRONIQUE, UN SYMPTÔME TOUJOURS PRÉSENT EN CAS DE FIBROMYALGIE

En cas de fibromyalgie, la douleur chronique est le symptĂŽme principal. Au dĂ©but de son apparition, elle peut ĂȘtre localisĂ©e, puis s’étendre Ă  tout le corps; les personnes atteintes disent avoir « mal partout ». Les rĂ©gions les plus sensibles sont proches de la colonne vertĂ©brale : la nuque, les Ă©paules, la rĂ©gion interscapulaire (entre les 2 Ă©paules), les omoplates, le bas du dos, les hanches.

Certaines personnes fibromyalgiques Ă©voquent :

-une douleur maximale au rĂ©veil, avec raideur matinale. Cette raideur peut aussi ĂȘtre perçue dans la journĂ©e aprĂšs le maintien prolongĂ© dans une mĂȘme position. Les muscles sont ressentis comme durs et sensibles Ă  la pression. Ils peuvent ĂȘtre le siĂšge de spasmes ;

-une impression de gonflement articulaire. 

Cette douleur est Ă  la fois :

-diffuse et migratrice, car elle n’est pas toujours localisĂ©e au mĂȘme endroit pour une mĂȘme personne ; 

-permanente, et souvent importante mais fluctuante en intensité dans le temps ;

-variable selon le moment. 

Elle peut parfois prendre la forme de douleurs articulaires, musculaires, tendineuses ou neurologiques (fourmillements, engourdissement, brûlures).

Elle est aggravĂ©e par les efforts, le froid, l’humiditĂ©, les Ă©motions et le manque de sommeil. Les mĂ©dicaments habituels permettant de soulager la douleur (paracĂ©tamol, aspirine, AINS, etc.) ne sont pas toujours efficaces.

LES AUTRES SYMPTÔMES FRÉQUENTS DE LA FIBROMYALGIE

Alors que la douleur semble ĂȘtre un symptĂŽme constant de la fibromyalgie, les autres signes peuvent ĂȘtre diffĂ©rents d’une personne Ă  l’autre et Ă©voluer au cours du temps. Ces symptĂŽmes associĂ©s peuvent ĂȘtre une fatigue importante, des troubles du sommeil et un retentissement sur les fonctions cognitives et la vie quotidienne.

– Fatigue intense :

Les personnes qui ont un syndrome fibromyalgique souffrent trĂšs frĂ©quemment d’asthĂ©nie ou de fatigabilitĂ© ; l’effort est mal tolĂ©rĂ© et le repos n’apporte qu’un bĂ©nĂ©fice transitoire.

Souvent trĂšs intense le matin, la fatigue peut ĂȘtre ressentie au moindre effort et devenir invalidante. La station debout, mĂȘme brĂšve, peut ainsi devenir pĂ©nible.

– Perturbation du sommeil :

Les perturbations du sommeil se traduisent par des difficultĂ©s d’endormissement, des rĂ©veils nocturnes et des impressions de sommeil non rĂ©parateur.

AprĂšs une longue nuit de sommeil, le patient se rĂ©veille aussi fatiguĂ©, sinon plus, qu’au moment oĂč il s’est couchĂ©.

– DifficultĂ©s cognitives :

Divers signes cognitifs peuvent ĂȘtre observĂ©s chez les personnes atteintes de fibromyalgie :

des troubles de la mĂ©moire, surtout la difficultĂ© Ă  retenir des faits rĂ©cents alors que la mĂ©moire des faits anciens est conservĂ©e. C’est l’amnĂ©sie antĂ©rograde ; des troubles de l’attention et des difficultĂ©s Ă  se concentrer ;
des difficultĂ©s d’apprentissage ou d’expression.

– Perturbations psychologiques :

Certaines personnes souffrant de fibromyalgie dĂ©crivent avec minutie leurs symptĂŽmes. Ils peuvent en Ă©prouver de l’anxiĂ©tĂ©, voire craindre de souffrir d’une maladie grave. Ils peuvent aussi prĂ©senter des troubles de l’humeur.

– Troubles fonctionnels :

D’autres symptĂŽmes d’ordre fonctionnels peuvent aussi ĂȘtre prĂ©sents dans la fibromyalgie tels que :

des troubles digestifs (douleurs abdominales, ballonnement, etc.) ;
des troubles neurologiques (vertiges, maux de tĂȘte, etc.) ;
des difficultés respiratoires (essoufflement, douleurs thoraciques, etc.) ;
des troubles visuels (vision floue) ;
une hypersensibilité au bruit ;
une intolérance au froid ou au chaud ;
un besoin d’uriner frĂ©quent et des mictions douloureuses.

D’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale, les symptĂŽmes de la fibromyalgie :

-entraßnent des difficultés dans les activités de la vie quotidienne ;


-ont des rĂ©percussions familiales et sociales, avec des difficultĂ©s Ă  se maintenir dans l’emploi, un repli sur soi, un isolement et une qualitĂ© de vie amoindrie.

LES MALADIES FRÉQUEMMENT ASSOCIÉES À LA FIBROMYALGIE

Certaines maladies sont souvent associĂ©es au syndrome fibromyalgique. Il s’agit :

-de troubles psychologiques comme des troubles anxieux graves, des crises de panique, des troubles obsessionnels compulsifs (TOC), des épisodes dépressifs, des troubles de la personnalité ;

-du syndrome de l’intestin irritable ;
-du syndrome de fatigue chronique ;
-du syndrome des jambes sans repos ;
-du syndrome de Gougerot-Sjögren, responsable de sécheresse de la bouche, des yeux et des muqueuses génitales.

LE DIAGNOSTIC DE LA FIBROMYALGIE
Le diagnostic de la fibromyalgie est difficile Ă  Ă©tablir.

À ce jour, aucun examen de laboratoire ou radiologique ne permet d’affirmer le diagnostic de fibromyalgie.

Le mĂ©decin traitant peut cependant ĂȘtre amenĂ© Ă  proposer des examens pour Ă©tablir un diagnostic diffĂ©rentiel ; cela permet d’éliminer toute autre maladie qui pourrait avoir des symptĂŽmes identiques ou proches.

Le diagnostic repose donc sur :

une évaluation et un examen relevant une association de plusieurs critÚres médicaux ;
et l’élimination d’une autre maladie pouvant ĂȘtre responsable de symptĂŽmes apparentĂ©s, en particulier de douleurs chroniques (la prise en charge thĂ©rapeutique serait alors diffĂ©rente).

Lors de l’évaluation clinique, le mĂ©decin Ă©value la souffrance, physique comme morale, de la personne. Il recherche aussi une dĂ©pression associĂ©e, prĂ©existante (sans lien avec la fibromyalgie) ou secondaire (en lien avec le syndrome). Il apprĂ©cie le retentissement des symptĂŽmes sur la vie quotidienne.

L’examen clinique dĂ©taillĂ© consiste en la recherche de la prĂ©sence de douleurs existant depuis plus de 3 mois.

Celles-ci sont considérées comme diffuses si elles sont présentes dans les diverses parties du corps.

Ces douleurs sont Ă©valuĂ©es par l’étude de 18 points, sur lesquels une pression suffisamment forte est exercĂ©e. La pression de ces zones peut rĂ©veiller une douleur importante.

Parfois, le patient ne remarque l’extrĂȘme sensibilitĂ© de ces points qu’au moment oĂč̀ le mĂ©decin pratique une pression Ă  ces endroits.

Le médecin recherche aussi des symptÎmes associés à la douleur : fatigue, troubles du sommeil, troubles digestifs, troubles de la concentration, etc.

Pour l’aider dans sa dĂ©marche diagnostique, le mĂ©decin peut aussi demander Ă  la personne de remplir un questionnaire d’évaluation de la douleur et permettant le dĂ©pistage de la fibromyalgie, tel que l’outil d’évaluation FIRST (de l’anglais Fibromyalgia Rapid Screening Tool).

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Partagez votre commentaire

Bienvenue sur le blog
d’HĂ©lĂšne FrĂ©bourg,
Coach du Mieux Vivre Avec …

Roule Ma Poule . Network

Articles récents

Podcast

Le podcast qui fait le tour de l'Ă©cosystĂšme de vie du malade chronique,
pour restaurer sa capacitĂ© Ă  ĂȘtre acteur de sa santĂ©, ĂȘtre acteur de sa vie
& qui crée le MOUVEMENT vers la santé ...

Envie d'appliquer facilement l'esprit du Mieux Vivre Avec dont on parle dans cet Article ?

C’est simple : vous pouvez tĂ©lĂ©charger immĂ©diatement

Guide
Mieux Vivre Avec La Maladie Chronique
Spécial Confinement

 

en remplissant ce formulaire =>>

Retour haut de page